The Wisdom of Maurice Allais

Written in 1987(!), on his article “Les conditions monétaires d’une économie de marchés”. I haven´t seen any modern economist that understands the money market in such a clear way as Maurice Allais. That´s really sad because in times like the present time it would be helpfull to have more economists understanding this dynamics.Just in this simple paragraph we understand the mechanism, what can be done, and who to blame. Entire books about the last crisis by several economists (including other Nobl Prizes) don´t even get this far.

Maurice Allais was always ahead of his time, but he is still ahead of most of the Economic community.

“Fondamentalement le mécanisme du crédit aboutit à la création de moyens de paiement ex-nihilo, car le détenteur d’un dépôt le considère comme une encaisse disponible alors que dans le même temps la banque a prêté la plus grande partie de ce dépôt. A chaque opération de crédit, il y a duplication monétaire … De là résulte une instabilité potentielle permanente puisque les banques sont à tout moment dans l’incapacité de faire face à des retraits massifs, leurs actifs n’étant disponibles qu’à des termes plus éloignés. Autant la mobilisation d’épargnes vraies par les banques pour leur permettre de financer des investissements productifs est utile, autant la création de “faux droits” par la création monétaire est nocive, tant du point de vue de l’efficacité économique que du point de vue de la distribution de revenu. Cette montée de cours viendra justifier leurs prévisions et les inciteront à emprunter davantage pour acheter encore… L’euphorie générale induira les banques à prêter toujours davantage. A un moment ou un autre, les opérateurs les plus lucides réaliseront que les prix sont devenus, selon tous les critères, déraisonnables… Des que la baisse s’amorce, les emprunteurs qui ont spéculé sur la hausse des cours devront faire face à leur promesse de payer. Pour tenir leurs engagements, ils devront liquider une partie de leurs actifs, d’où une pression à la baisse des prix. Ces difficultés entraîneront une perte de confiance dans l’économie…La dépense globale diminuera. Le chômage s’étendra progressivement. …Ce ne sont pas les spéculateurs qui sont responsables, mais le cadre institutionnel du crédit tel qu’il fonctionne”

Do the world a favour and read Maurice Allais. maybe as economist we will be able to solve (or propose better solutions) to the world problems.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s